janvier 15, 2012

(h)auteur

C’est vrai, c’est vrai ? Je peux faire un portrait avec plus de 140 caractères ?

Qui est l’auteur de ces lignes ?

AymericPM, a.k.a. Aymeric Poulain Maubant IRL, a.k.a. Ayaline IG. Normand d’origine, quelques années manceau, mon attache actuelle est en Bretagne. Finistérien farouche, chef d’entreprise, synesthète, ingénieur, chercheur tombé dans le marketing, et d’autres identités, qui peuvent s’exprimer dans d’autres lieux.

Mais ici, c’est l’espace que j’attendais depuis plusieurs années, le temps que le .pm se libère : celui à mon nom, le domaine dans lequel je vais pouvoir parler de tout et de rien, avec une liberté de ton (parce que sur le blog de ma boîte, le ton est celui de mon employeur ; bon d’accord, l’employeur, c’est moi, enfin, un autre moi) et un zeste de folie.

Ma plus vieille page web date de… 93. Sur un très très ancien serveur web, disparu depuis longtemps dans les recyclages de Télécom Bretagne, où j’étais en thèse à l’époque. Une page sans images, c’est dire. Une page d’un autre âge. Depuis, j’ai tenu quelques blogs, tous spécialisés, tous apériodiques, aucun suffisamment personnel.

Alors forcément, cet aymeric.pm aujourd’hui, c’est mettre la barre un peu plus haut, et le turbo. Car c’est l’obligation de tenir ces lignes dans la distance. Vers le passé en comblant les trous, en publiant des textes écrits à l’origine sur du papier old fashion, en fouillant dans les disques de 5 ou 6 machines, en extrayant des pensées de Facebook (vous connaissez ?). Et vers l’infini et au-delà (hein, keskidit ?), enfin, bon, en tout cas au jour le jour. Gardons l’espoir.

Je vous propose deux boussoles : une ligne de temps chronologique classique, mais aussi la possibilité de louvoyer entre les billets, éparpillés le long de lignes… de métro. Une sorte de carte spatio-temporelle à explorer. En choisissant l’une ou l’autre, vous arrangez votre voyage comme bon vous semble, avec un peu de perso, un peu de pro, qui se feront écho l’un et l’autre. Car petit à petit je compte me dessiner, et répondre ainsi à la question essentielle qu’on me pose à chaque réunion de famille : mais, c’est quoi ton boulot au juste ?

Pensées éphémères, lentement mûries, ou réflexions profondes qui remuent les tripes ? Allez savoir. Il y aura un peu de tout, et je me donne quelques semaines pour atteindre un rythme de croisière, et me dire qu’un petit effort suffit chaque jour pour être présent ici. Mais pour que ce blog vive, je compte aussi sur vous et vos contributions.

Vous avez lu jusqu’ici ?

Vous avez bien fait, car j’ai un petit jeu pour vous ! J’aime les textes de précision et les défis fous. J’ai donc planqué 20 (espèces de) poissons dans cette page (sinon, qui relirait une deuxième fois ce texte très attentivement, honnêtement ?). À vous de les pêcher, en les sélectionnant. Allez, je vous tends une perche pour vous entraîner, mais attention, ils sont parfois déjà découpés en filets, servis entre deux mots, rudement bien cachés, ou déjà accomodés et légèrement réorthographiés. Il y en a même trois identiques à la première ligne (et plein d’autres semblables, mais n’oubliez pas, 20 différents). Si vous les trouvez, peut-être que je vous offrirai un jour une recette de cuisine hauturière. Pour être un blog comme les autres.