février 8, 2012

La SNCF, comm’ unique !

Pas toujours facile, le boulot de la petite voix dans le micro. Petite voix fluette, d’ailleurs, hier, gare Montparnasse.

Il y avait un indice que les choses n’étaient pas normales. 18h02, 10 minutes avant le train, 10 minutes après l’heure limite « comme quoi les trains seront annoncés 20 minutes avant leur départ », une foule impressionnante (pensez donc, l’équivalent de deux TGV souhaitant rejoindre Brest ou Quimper, voire même quelque obscure gare sur le trajet) se massait (façon de parler) sous les panneaux pour être la première à se précipiter vers la voie quand elle serait annoncée.

Mais la voix, elle, annonçait : « Nous vous informons qu’en raison de difficultés d’acheminement, le train TGV numéro tant, au départ de Paris prévu initialement à 18h12 et à destination de Quimper et Brest, ne partira pas à 18h12. Nous vous remercions de votre patience ».

Puis, vers 18h15 : « En raison de grosses difficultés d’acheminement en provenance de nos ateliers, le TGV tant (le même) ne pourra pas partir à l’heure prévue. etc. patience etc. »

Puis, vers 18h25 : « Votre attention s’il-vous-plaît. Le TGV tant, à destination de Quimper et Brest, est actuellement acheminé vers une voie qui vous sera annoncée d’ici deux trois minutes » (ici, légère pause, puis) « et il roule. Merci de votre patience etc. »

Elle a vraiment dit « et il roule ». La foule, rassurée, a éclaté de rire. 300 personnes qui rient sur un quai de gare, sans se contrôler.

Les commentaires sont fermés.